La chasse aux Sargasses

Sargasse 013

News du bord mardi 10 nov. : 

"Je me lève de ma banette, 3H00 de sommeil bien réparateur, Kéké prend ma place, chaleur étouffante dans le carré c'est incroyable, une chaleur moite et même en sortant dans le copkpit, le petit vent léger de cette nuit 8 à 10 Nds maxi ne suffit pas à nous raffaichir.
Ajouté à ça la pile à combustible (qui produit de l'électricité mais aussi de la chaleur)et les 2 fois une heure par jour de moteur pour combler la charge batterie (moteur sur lequel je suis assis pour vous écrire, siège chauffant donc) il fait bon dans le carré émoticône wink
Dehors c'est ciel étoilé encore une fois, très peu de nuages juste posés là pour le décor, pratiquerment plus de lune, demain ce sera lune noir et ce sera aussi sûrement éclairs dans tous les sens, orages etc... Comme le décrivent nos p'tis copains de devant.
Le spi tient toujours bien mais le vent mollit au fur à mesure que l'on s'approche de cette satanée zone, qui en plus d'après les derniers fichiers météo et photos satellites tléchargés, aurait tendance à s'élargir et à s'intensifier ..... on verra les fichiers de demain car ça change très vite.
On rentre dans un endroit où malgré toutes les cartes météo et les vues des nuages par infrarouge pour essayer de trouver le chemin de la délivrance, il reste une énorme part de chance ou pas... La preuve en est, Yannick Bestaven, solide leader depuis le départ et marin d'expérience, y a laissé un paquet de plumes, plus de 200 miles de perdu et V&B et Carac revenus dans son tableau arrière.
Alors, on va croire en notre bonne étoile, essayer de ne pas laisser partir nos Brésiliens, et avec toutes les ondes positives que vous nous envoyez toutes et tous, ça devrait passer émoticône wink
Tout va bien à bord, l'ambiance est super détendue mais concentrée, on échange pas mal, les journées passent très vite, on vit pour l'instant une belle course, physiquement, je suis beaucoup mieux qu'en partant ou j'étais très fatigué, je suis bien rentré dans le rythme et Kéké aussi et ce qui est super c'est qu'on est dans le match encore pour une belle place alors on se bat, ce serait tellement bien ainsi mais la route est encore longue !

Entre surveiller nos Brésiliens et l'entrée du pot au noir qui s'avère pour nous "'évidemment'' beaucoup plus compliqué que ceux de devant hors mis Le Conservateur bien-sûr... On pourrait bien être mangé de la même façon mais l'adage dit '' Ne pas crier avant d'avoir mal''!
Toute la nuit nous avons chassé la Sargasse ! Nous avons traqué ces jolies petites algues qui ont une salle manie : Adorer nos lames de safrans... nous faisant perdre jusqu'à un demi noeud de vitesse, quand on voit le mal que l'on à grapiller des fois 2 ou 3 dixièmes de miles par heures vous comprendrez que toutes mignonnes soient-elles, elles nous agacent ces garces de Sargasses émoticône wink
Bref, tout ça pour vous dire que l'on a pas arrêté de la nuit allant même à un moment jusqu'à se demander si on allait pas faire une marche arrière car nous en avions dans la quille et dans le sail drive (hélice). Nous perdions 2 nds de vitesse sur nos polaires mais au moment où nous allions enlever le spi.... elle ont eu peur... parties...ouf!!!
Pas de tout repos cette nuit pendant nos quarts de veille, pour le reste superbe nuit chaude, étoilée, vent leger peut être trop pour la course mais nos concurrents ne semblaient pas en avoir plus alors c'est le principal.
On va rentrer maintenant dans le dur, on commence à voir (sur la photo), de gros grains et quelques éclairs commencent à lassérer le ciel....
On potasse de près les fichiers météo et il va falloir vite statuer où prendre cette porte fictive, Est- Ouest-Centre.... Est-ce que ça changera grand chose..... et surtout, est-ce que nos concurrents de devant vont prendre la poudre d'escampette et ceux de derrière revenir à porter de voix.... comme vous le voyez, notre cerveau se transforme en cocotte-minute avec cette histoire.... A suivre, on fait pour le mieux, et si quelqu'un ou une d'entre vous à des relations privilégiées avec EOLE on est preneur !
Bonne journée à tous !
Manu et Kéké

Slalom entre les grains
Tout schuss jusqu'au "Pot au Noir"

2 réponses

  1. Je n' ai pas beaucoup de relation avec Eole mais je vais demander à quelques relations communes de lui en " souffler " un mot !! Je suis captivée par votre exploit et par tes talents de narrateur , ton activité pour tes vieux jours est toute trouvée... écrire tes mémoires salées !! Courage et grosse bise Claudine
  2. On voit bien que la forme est là ,avec les romans fleuves que tu écris c'est que le moral est bon. Ce foutu pot au noir est là , on voit bien sur la carte et des chanceux l'ont passé sans presque ralentir et je suis sur que vous ferez de même. Que la force soit avec vous ! Tonton

Ajouter un commentaire